L’observation des oiseaux

L’observation des oiseaux

Le Yucatan est célèbre pour avoir reçu, il y a 60 millions d’années, l’impact d’un météorite qui serait à l’origine de la disparition des dinosaures, et qui a formé des gouffres et des trous d’eau appelés aguadas.

Dans une région où les cours d’eau exclusivement souterrains ont creusé de gigantesques grottes depuis des siècles, ces cénotes ou « yeux d’eau » étaient recherchés par les Mayas car ils constituaient leur seule ressource en eau. Les impressionnants monuments, vestiges de cette civilisation disparue, sont donc situés à proximité de ces trous d’eau.

La forêt s’est développée avec le temps, et les générations actuelles, dans un souci de préservation de l’environnement et du patrimoine culturel, l’ont encore étendue et ont créé de petites réserves naturelles. C’est ainsi que les sites archéologiques du Yucatan offrent aussi les meilleurs points d’observation des oiseaux et de leur habitat.

Les conditions climatiques sont essentielles pour l’observation des oiseaux. L’année est divisée en deux saisons : la saison sèche s’étend de janvier à juin, la saison des pluies dure tout l’été jusqu’à l’apparition des vents de sud-est, début octobre.

Même si la direction des vents est cruciale pour les oiseaux migrateurs, la période de l’année semble l’être encore plus. En effet, ils arrivent tout le long de la côte nord de début août à début novembre. Plus tard au printemps, ils migrent à travers la péninsule, vers le nord.

L’observation des oiseaux permet non seulement de découvrir les vestiges mayas et les trous d’eau, mais aussi les majestueuses et mystérieuses grottes dans lesquelles ils nichent au printemps.

La meilleure façon d’apprécier le patrimoine naturel et historique du Yucatan est de faire appel à un guide local. Non seulement, il vous fera découvrir des endroits que vous n’auriez jamais trouvés seul, mais il vous permettra aussi de mieux comprendre les coutumes, les croyances et les pratiques locales. Le Yucatan est un pays de traditions dont le recours aux médecines alternatives et le rapport à la nature qui ne sont pas enseignés dans les livres.

Depuis quelques années, plusieurs organismes de protection de la nature et des oiseaux (CAPY, Pronatura, CONANP) collaborent et se coordonnent pour promouvoir une culture et des activités autour de la conservation des oiseaux. Leur première action a été axée sur la formation des populations locales à l’identification des oiseaux de façon à répondre à la demande touristique, mais aussi à les motiver économiquement pour participer à la sauvegarde.

Le programme a donc des objectifs multiples : la préservation des espèces et de leur habitat, l’éducation et la formation des habitants fiers de partager leurs connaissances, le développement d’une économie basée sur le tourisme au profit des populations locales, la dissuasion de capturer la faune locale pour un commerce illégal.