Les Couvents et Lieux de priere

Les Couvents et Lieux de priere

Les couvents, temples et autres chapelles du Yucatan représentent une part importante de l’histoire et de l’héritage culturel de la région. Ils ont été construits par des prêtres qui se sont installés au Yucatan pour évangéliser les populations locales. Ces lieux sont incontournables pour la bonne compréhension de la région.

Uman: «Le Patio Bruyant». Il s’agit de la paroisse de San Francisco. Le couvent espagnol est du 16ème siècle. Son entrée aux immenses proportions, construite en pierres de carrière, se caractérise par 3 arches ovales soutenues par des paires de colonnes disposées en carré. Le clocher n’a jamais été terminé. La ville et son marché valent la visite qui peut être effectuée en éco-taxi.

Muna: «Eau Fraiche». Cette ville héberge le temple de l’Ascension et son couvent du 17ème siècle. Ses beffrois latéraux à trois étages se terminant en forme de pomme de pain sont caractéristiques.

Oxkutzcab: «Charbon, Tabac et Miel». Cette cité a été créée par un groupe de mayas Xiu après qu’ils aient abandonné la ville de Mani. La construction de l’église de Saint François d’Assise a commencé en 1581 et s’est terminée en 1699 selon les dates inscrites sur la façade. La pièce remarquable est le retable avec ses colonnes en spirale et ses niches sculptées. Le cloître est également à voir.

Une visite du marché et une dégustation de jus de fruits exotiques aident à comprendre pourquoi Oxkutzcab est surnommée «Le verger du Yucatan».

Mani: «Tout peut arriver». Mani est la ville où Fray Diego de Landa a ordonné de brûler de nombreux documents mayas et de détruire d’innombrables statues pendant la conquête des franciscains visant à convertir les Mayas au christianisme. De son passé religieux prestigieux, Mina conserve des sites imposants comme le magnifique temple de l’archange Saint Michel qui date de 1549. La chapelle en plein air, la première de ce type au Yucatan, est très intéressante. Elle rivalise avec le temple Saint Michel par ses dimensions. L’ancien verger et un beau moulin à eau sont toujours visibles.

Teabo: Teabo est connue pour ses deux bâtiments sacrés, l’église et l’ancien couvent Saint Pierre et Saint Paul, construits au 17ème siècle. Le retable est remarquable pour ses colonnes. La Chapelle indienne date de 1617.

Chumayel: «La ville des graines». C’est le berceau de «Chilam Balam», le livre sacré des mayas. Le temple de l’Immaculée Conception construit au 16ème siècle, représente un bel exemple d’architecture médiévale religieuse avec ses remparts dont la technique a été importée par les premiers espagnols. A l’intérieur, le Christ en bois est exceptionnel.

Mama: Le temple franciscain a été construit en 1612. Un magnifique beffroi se trouve à l’avant du bâtiment. La cour intérieure est une des plus célèbres de la région. A l’arrière, un joli jardin avec un moulin à eau est à voir.

Tekit: Une petite ville prospère dont l’église paroissiale de Saint Antoine de Padoue ressemble à un musée.

Tecoh: L’église et le couvent sont dédiés à la Vierge de l’Assomption. Construite sur la base d’une pyramide maya, l’église présente un très grand nombre de sculptures et de peintures ; l’autel est impressionnant. De nombreux artisans locaux proposent leur production.