Les grottes

Les grottes

Un paradis souterrain: Le sous-sol du Yucatan offre un incroyable réseau de tunnels et grottes souvent connectés. Ces grottes étaient des espaces sacrés pour le peuple maya et sont vraiment impressionnantes.

De très belles légendes expliquent l’origine de ces grottes et décrivent les créatures fantastiques qui y ont vécu. Voici les plus fascinantes.

Loltun: Cela signifie «Fleur de Pierre» en langue maya. Des traces de vie remontant à 7000 ans y ont été trouvées. La randonnée commence à Nahkab, où l’on peut admirer le fameux bas-relief connu sous le nom de «Guerrier de Loltun».

Le guerrier, censé être le dieu du monde souterrain semble émerger de la grotte. Des pressoirs à grain en pierre, attestant de l’activité de l’époque, sont visibles à l’entrée.

Les visiteurs peuvent ensuite admirer de nombreuses salles aux noms aussi imaginatifs que «La Cathédrale», «La Galerie du Canyon», «L’oreille de blé» ou «La salle des stalactites». La «salle des colonnes musicales» est particulièrement remarquable pour ses différentes sonorités.

Des peintures murales, représentant des faces humaines et des animaux, sont également visibles. De nombreuses découvertes archéologiques y ont été faites, notamment des céramiques, des objets en pierre et des coquillages marins. Des ossements et autres restes d’animaux, tels que mammouths, bisons et chats ont été identifiés dans cette grotte.

Balakanche: Cette grotte était un lieu de cérémonie pour la civilisation maya. A l’entrée, on peut voir le trône de Balam qui a donné son nom à la grotte.

Une imposante stalactite, ressemblant à un arbre géant, occupe le centre de la chambre d’entrée. Dans la chambre suivante, des offrandes en jade sont toujours dispersées dans un lagon à demi asséché. De nombreux objets, datant de plus de 1000 ans ont été trouvé à Balakanche : Encensoirs, objets en métal, bijoux, plats, céramiques. Des représentations du Dieu de la Pluie, Chaac, sont visibles.

Calcehtok: Egalement connu sous le nom de X-Pukil, Calcehtok est un ensemble complexe de tunnels, de stalactites, de stalagmites et d’imposantes salles de calcaire pouvant atteindre 30 mètres de hauteur. Des objets pré-hispaniques y ont été découverts en abondance, notamment des poteries toujours intactes.

De nombreuses salles n’ont toujours pas été explorées. Le réseau de tunnels couvre des distances d’au moins 5 kilomètres. Des restes humains et d’animaux, des cervidés notamment, ont été trouvés. Une tête de cerf en pierre a été extraite lors des premières fouilles, ce qui a donné son nom à Calcehtok : «La gorge du cerf de pierre».